Visite de La Chapellerie, Atelier- Musée du Chapeau 42140 Chazelles sur Lyon

Cette visite a permis à un petit groupe de découvrir, grâce à de remarquables explications de notre guide, toutes les étapes de fabrication d’un chapeau de feutre à partir du poil de lapin avec les machines mises en œuvre, toutes en très bon état, avec quelques démonstrations à l’appui. Tous les métiers associés ont été présentés : modiste, formier, plumassier, chapelier …
Après avoir déjeuné au restaurant installé dans l’ancienne usine Fléchet, une guide conférencière nous a conté avec passion, les 110 ans de l’histoire du site, du bâtiment architectural et de la famille Fléchet.

Du maitre Chapelier à la Société Anonyme Fléchet

Chazelles sur Lyon, dans la Loire, a été, avec Bourg de Péage, dans la Drôme, un des hauts lieux de la
chapellerie en France.
C’est en 1850 que Gabriel Fléchet, venant d’un village voisin, s’installe à Chazelles sur Lyon, ville modeste maisdéjà spécialisée dans la chapellerie. Il constitue une petite fabrique artisanale qu’il transmet à ses trois fils en 1895 qui développent la production des « cloches » en poil de lapin.
Suite au décès prématuré de ses deux frères, Benoit Fléchet transforme l’entreprise en Société Anonyme. A son décès, ses deux fils et leur cousin poursuivent l’activité, la fabrique Fléchet passant alors de 330 ouvriers en 1912 (100.000 chapeaux expédiés) à près de 600 en 1930, apogée de la chapellerie qui est devenue une fabrique de luxe. Ses concurrents sont la Sté Mossant à Bourg de Péage (Drôme), Borsalino (Italie), Stetson (USA) et Panama.
En raison des vicissitudes de la mode, la demande diminue fortement entre 1960 et 1980 et la dernière
chapellerie est fermée en 1997.

De la fabrication des « cloches » à la fabrication des chapeaux

L’art du chapelier repose sur des connaissances spécifiques qui ont abouti à la création de machines adaptées aux différentes phases du processus de fabrication.
La première machine arrive à Chazelles en 1860 ; elle permet de passer de la fabrication des « cloches », jusque-là envoyées à Lyon pour être transformées en chapeau, à celle de la réalisation des chapeaux après avoir suivi de nombreuses phases de fabrication : soufflage, bastissage, semoussage, foulage, teinture, finitions, appropriage, bichonnage et garnissage.
Le cycle de production complet nécessite une semaine.

De l’usine Fléchet à l’Atelier-Musée du Chapeau

L’ancienne usine Fléchet constitue un élément majeur du patrimoine industriel, inscrite à l’Inventaire
supplémentaire des Monuments Historiques depuis 1979. Construits en 1902, les bâtiments de production s’organisent autour d’une cour pavée et d’une chaufferie surmontée d’une haute cheminée en brique, véritable signal dans le paysage local.
L’ensemble présente de nombreux éléments typiques de l’architecture des usines du début du XXème siècle : ossature métallique des fenêtres, jeu de passerelles couvertes, mais également une charpente en béton, réalisation technique avant-gardiste pour l’époque. L’espace consacré aux bureaux et pièces de réception, de style art-déco, réaménagé en 1931, fut doté d’un show-room pour présenter les deux collections annuelles.
La transformation de l’usine Fléchet a débuté en 2008. Trois ans de travaux ont été nécessaires et l’ouverture de La Chapellerie Atelier-Musée du Chapeau a eu lieu le 7 avril 2013.
IMG_0729
P1050305
P1050310

Contactez nous