18 mars 2019 Stephane REVEL

VISITE D’AMBIX Distillation 38220 VIZILLE Mercredi 6 mars 2019

Dans une zone artisanale, à l’entrée de Vizille en venant de Grenoble, se cache un atelier de production d’alcool et de liqueurs d’un autre âge car, en pénétrant dans les locaux de production, on découvre trois très anciens alambics évoquant un atelier du XIXème siècle. Deux viennent de Vizille, et datent de 1902, le troisième du Vaucluse, L’ile sur Sorgue.

C’est en fait un rêve du distillateur qui voulait, en abandonnant une carrière professionnelle assurée, renouer avec une tradition ancestrale d’un savoir- faire complexe qui donne naissance à la gnôle, l’eau de vie et la liqueur.

Les trois alambics, d’une capacité totale de 400litres fonctionnent au bois que l’exploitant débite lui-même, une fois la stère livrée.

Les fruits qui sont distillés (ils peuvent être apportés par des particuliers) , ne sont pas de limites pourvu qu’ils soient de qualité, tels que les abricots, les pommes, les poires, les prunes les raisins, les figues… ; un broyeur est bien évidemment utilisé mais pour certains fruits ((les petits)ce travail est fait à la main avec de manches en bois. Les approvisionnements proviennent pour l’essentiel de la région.

A noter que cette activité est très encadrée par le service des Douanes qui vielle à l’application stricte de la législation et de la règlementation spécifique à la production d’alcool.

Surpris par cette visite, les participants ont découvert le monde de la distillation à travers des produits artisanaux conçus selon des méthodes ancestrales, ce qui n’est pas courant au XXIeme siècle.

Avec une grande modération, ils ont pu déguster quelques alcools et liqueurs vendues par l’exploitant lors des marchés qui se déroulent dans la région en période de fêtes locales ou en été.

AMBIX Distillation VISIT

38220 VIZILLE

Wednesday, March 6, 2019

In an artisanal area, at the entrance to Vizille from Grenoble, there is a workshop for the production of alcohol and liqueurs of another age because, as you enter the production premises, you discover three very old stills evoking a 19th century workshop. Two come from Vizille, and date from 1902, the third from Vaucluse, L’ile sur Sorgue

It is in fact a dream of the distiller who wanted, by abandoning a guaranteed professional career, to revive an ancestral tradition of complex know-how that gives rise to hooch, brandy and liqueur.

The three stills, with a total capacity of 400 litres, run on wood that the operator cuts himself, once the stere is delivered.

The fruits that are distilled (they can be brought by private individuals), are not limited as long as they are of quality, such as apricots, apples, pears, plums, grapes, figs…; a crusher is obviously used but for some fruits ((small) this work is done by hand with wooden handles. Most of the supplies come from the region.

It should be noted that this activity is very much supervised by the Customs service, which has been strictly applying the legislation and regulations specific to alcohol production.

Surprised by this visit, the participants discovered the world of distillation through artisanal products designed according to ancestral methods, which is not common in the 21st century.

With great moderation, they were able to taste some of the alcohols and liqueurs sold by the operator at the markets held in the region during local holidays or in summer.